Tour du bassin d’Arcachon

Date : 12 & 13 Juillet 2015
Distance :  81.5 km
Dénivelé :  < 200 m

Ce weekend, on décide de faire le tour du bassin d’Arcachon. D’une longueur totale de 70km, il se fait aisément en deux jours en autorisant quelques variantes. Cet itinéraire est très adapté à la balade avec la remorque pour enfants, le revêtement étant un enrobé lisse constant sur tout le parcours. Enfin, on ne partage jamais la route (sauf écarts pour trouver un commerce) et on reste constamment sur une piste cyclable matérialisé et séparée la plupart du temps de la chaussée. On retrouve la fiche descriptive de ce parcours sur le site de l’AF3V.

Jour 1

Malgré la régularité annoncée de la  navette Arcachon – Cap Ferret, on préfère commencer par cette traversée et éviter de repousser à la fin du parcours le problème de la traversée. On part donc d’Arcachon direction Cap Ferret. Les billets sont achetés le matin même, l’équipage nous aide à charger le matériel sur le bateau, et nous voilà embarqués sur les eaux du bassin. De l’autre côté, la foule de marcheur se converti peu à peu en cyclistes au gré des loueurs de vélo. L’itinéraire commence par une piste cyclable qui nous amène rapidement au milieu des pins à l’écart de toute route. De nombreux panneaux indiquent les déviations possibles vers les villages côté bassin qui proposent quelques commerces. Après la pause de midi on continue jusqu’au nord du bassin ou des chemins sablonneux serpentent jusqu’aux prés salés. A partir de ce moment, on retrouve un peu plus souvent la proximité de la route, mais toujours séparée d’un large terre plein de la piste cyclable. On s’arrête le soir à Taussat, unique étape de notre weekend, à l’hôtel L’Océana qui nous réserve un très bon accueil et une salle inutilisée pour ranger vélos et remorque pour la nuit.

Jour 2

Après un bon petit déjeuner, on redémarre pour découvrir le bassin à marée basse, vidé de ses eaux. L’itinéraire est à nouveau éloigné de toute route et semble suivre le tracé d’une ancienne voie de chemin de fer, traversant en ligne droite villages et forêts de pins. On avance d’un bon rythme jusqu’à Biganos. On perd un peu de temps à chercher une boulangerie au cœur du village alors qu’il en existe une en plein sur l’itinéraire à la fin du village. Une fois les provisions faites, on roule jusqu’à Le Teich où l’on quitte l’itinéraire principal en suivant tout de même des itinéraires cyclables jusqu’à une forêt de pins à l’écart du village où l’on s’arrête pour manger. Après une longue pause, on entame l’après midi sous une chaleur croissante alors que l’on retrouve la proximité de routes et de villages plus nombreux à l’approche d’Arcachon. Après avoir longé un moment la N250, on hésite sur la route à prendre. Une piste cyclable oblique vers le sud, à l’opposée de notre direction, tandis qu’un panneau nous enjoint à emprunter une petite route peu fréquentée qui traverse La Teste de Buch. C’est le moment le plus hésitant de notre parcours : on perd rapidement toute piste cyclable et avec l’impression de s’être trompé d’itinéraire, on erre dans les rues de La Teste de Buch à la recherche du parcours de la Vélodyssée. Et nous ne sommes pas les seuls ! Au bout d’une vingtaine de minutes, on retrouve un itinéraire qui nous ramène à notre point de départ, affrontant ainsi l’unique dénivelé de notre tour, passant de 10m à près de 40m d’altitude ! Éreintés par cet effort, on prévoit de se requinquer le soir avec des huîtres, deuxième moitié incontournable de nos repas de ce weekend (avec indétrônable croque monsieur !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *