Fontaînes voûtées en Aveyron

Une balade reliant plusieurs fontaines typiques

Date : 28 & 29 décembre 2009
Distance : 9km
Denivelé: 305m

De passage en Aveyron, nous profitons d’une après midi pour découvrir une jolie balade : celle des fontaines voûtées. Il faut savoir que sur les grands causses du massif central, l’eau était autrefois une denrée rare, et que les habitants de ces contrées rivalisaient d’ingéniosité pour récupérer celle qui tombait du ciel, à défaut de pouvoir conserver celle qui s’infiltrait dans ces karsts fissurés : toits citernes, lavognes dans des poches d’argile étanche, citernes enterrées qui collectaient les gouttières et bien évidemment fontaines voûtées, le thème de cette randonnée.

Celles-ci collectent généralement un mince filet d’eau provenant d’une source proche dans un grand réservoir abrité sous un toit de lauzes. On peut trouver à proximité un abreuvoir, un lavoir, un canal pour déverser le trop plein, ou bien plus simplement, une simple margelle pour accéder à l’eau sans risque d’y tomber.

On commence donc cette balade dans un virage avant Montaliès. On remarque sur le bord du chemin deux avens, témoins de la perméabilité de ces régions. La première fontaine, complète et en très bon état est l’exemple même des fontaines voûtées : on y retrouve le lavoir et des pierres massives creusées en abreuvoir. On continue le chemin pour longer un champ en direction d’Argeliès. Mais l’autoroute coupant en deux ce paysage nous oblige à un détour de près d’1 kilomètre pour rejoindre le chemin que nous voyons 100m devant nous ! Nous continuons sur la route jusqu’à Argeliès.

Ici, la fontaine est reculée dans le vallon, au milieu d’arbres desquels tombent de curieux lichens ressemblant à des algues marines. On y trouve dans une lumière tamisée par le brouillard une jolie fontaine dont semble profiter le jardin qui la jouxte.

On se met ensuite en route en direction de Novis. Ici, la fontaine n’est pas très bien entretenue et sert vraisemblablement de réservoir pour les citernes agricoles. Il faut dire qu’elle contient plusieurs mètres cubes d’une eau claire. On revient ensuite par un chemin vers Montaliés pour finir cette première journée.

Le lendemain, nous rejoignons en voiture 2 fontaines plus distantes : la fontaine de Blayac que l’on trouve au bord de la route. Très bien entretenue, elle présente un petit canal de trop plein et un toit de lauze en bon état. Un peu au dessus, nous trouvons une autre fontaine plus proche du village d’Huguiés. Celle-ci présente une mince couverture végétale en guise de toit, tandis que le trop plein se déverse au milieu d’un petit monticule de mousse se transformant peu à peu en tuf.

Nous n’avons pas le temps de découvrir les autres fontaines voûtées des alentours qui sont nombreuses mais profitons tout de même du village du Villaret et de son four à pain : peut être le thème d’une prochaine sortie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *