Jour 11 – De Fossaleiti à Nýidalur

Télécharger

05 août 2009 – Refuge de Nýidalur

Distance : 26,7 km
Déplacement moyen : 4,6 km/h (3,3km/h en global)
Dénivelé : 400m (alt max : 898m)
Coucher du soleil : 22h10min
Départ : 8h40 – Arrivée : 17h20

On se réveille se matin avec la pluie et le vent. On commence à prendre le petit déj et le soleil commence à pointer le bout de son nez à travers les nuages. On se met en route pour traverser notre premier gué de la journée 100 mètres plus loin. C’est très froid mais on se réchauffe vite au soleil avant de se remettre en route. On évolue dans une série de contreforts ce qui nous fait continuellement monter et descendre. Dans chacune de ces vallées, on trouve des rivières tantôt asséchées, tantôt à traverser. Le paysage est désertique et on foule des petits cailloux et du sable. On contourne ainsi le Tungnafellsjökull qui se découvre peu à peu. Au loin apparaît le gros glacier du Hofsjökull.

Devant nous apparaît un gué plus important que les autres provenant directement du glacier. On le traverse mais dans un de ses bras le courant est tellement fort qu’on en perd presque l’équilibre. Le midi nous profitons du soleil pour « recharger les batteries » au milieu de ce paysage qui devient un désert sous cette chaleur. Le soleil est maintenant franchement présent et il fait tellement chaud que nous enlevons les Goretex pour nous retrouver en Tee-shirt et casquette au milieu du désert. On continue désespérément à franchir de petites collines tandis que la vue sur les 2 glaciers est magnifique.

Au croisement de la piste avec la route principale, un 6ème gué nous oblige à nous déchausser, alors qu’un allemand s’élance avec ses chaussures. Sous le regard amusé des 4X4, on se mouille tous jusqu’au dessus des genoux. Des couleurs magnifiques se superposent sur le Fagrafell tandis que nous approchons de Nýidalur. Mais un 7ème et dernier gué nous mouille les pieds avant de pouvoir se réchauffer sous une bonne douche.

Le colis est bien arrivé, nous pouvons donc manger ce soir et le reste de la semaine. On constitue nos sacs et se met au lit, après avoir échangé quelques histoires avec l’Allemand. Dehors une tempête s’est levée qui on l’espère chassera les nuages pour nous réserver du beau temps demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.