Jour 15 – De Þórisvatn au Landmannalaugar

09 août 2009 – Camp du Landmannalaugar

Distance : 33,5 km
Déplacement moyen : 4,7 km/h
Dénivelé : ?
Coucher du soleil : ?
Départ : 9h05 – Arrivée : 18h30

Ce matin, on se lève tard. Certainement à cause de la journée de la veille. La météo est plutôt bonne. On lève donc vite le camp pour profiter de cette journée. Le paysage est bien découvert, on voit le lac et des montagnes en forme de chameaux. Egalement un gros volcan aux bords pointus et aux pentes vertes. On quitte enfin ce paysage de dunes de sable. On descend au pied d’un barrage qui n’a pas l’air opérationnel et on se ravitaille d’une eau trouble dans le canal de dérivation aux pieds d’une puissante chute.

On s’élève ensuite sur les contreforts qui dominent un champ de lave. Au loin, on distingue des montagnes nombreuses, et une rivière. On traverse le champ de lave pendant un grand moment jusqu’à rejoindre la grosse rivière. Cette route est très fréquentée, on y croise même une ambulance.

Après un midi au soleil, on entre dans le parc naturel de Fjallabak et on contourne plusieurs montagnes avant d’apercevoir les couleurs orangées des montagnes du Landmannalaugar ! Mais la pluie nous rattrape, et c’est dans une grande plaine de sable noir que l’on se fait tremper. On profitera d’un gigantesque cratère avec un lac en son fond entre 2 grosses averses. Les rideaux de pluie se succèdent et nous laissent entrevoir beaucoup de cratères, des montagnes vertes de mousse, des lacs. Arrivés au plus gros d’entre eux, on le contourne en montant un peu et tout en haut, on découvre le Landmannalaugar : beaucoup de traces d’activités volcaniques, de nombreux cratères, des sources d’eau froide ferrugineuse, des coulées de lave.

On arrive ainsi au camping sous la pluie où l’on plante la tente sur un sol très dur. Pour nous réconforter de cette horrible fin de journée, on va se prélasser dans les sources chaudes ! Hmm, l’eau peut y être parfois brûlante selon la distance à la cascade, et une bonne ambiance y règne entre touristes détendus. On se lave enfin sous une bonne douche et après un bon repas, on se met au lit assez tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.