Jour 18 – De Hvanngil à Þórsmörk

12 août 2009 – Refuge de Þórsmörk

Distance : 29km
Déplacement moyen : 4,5 km/h (3,4km/h en global)
Dénivelé : 715m (alt max : 598m)
Coucher du soleil : 21h43min
Départ : 8h32 – Arrivée : 17h45

Ce matin, après que Loïc se soit fait verser du porridge sur le pied, on avale le petit déjeuner et on se met en route juste après un groupe de VTTistes. On arrive rapidement à un gros cours d’eau que l’on traverse sur un pont. On approche alors d’une seconde rivière et là nous sommes obligés de déchausser. On retrouve le groupe de VTTiste qui, perplexes devant le gué, mangent du pâté!

Après ce départ difficile, on se met enfin en route sous le soleil avec quelques nuages. On traverse une grande plaine surplombée par de petits reliefs verts de mousse. Une odeur d’œuf persiste et sera présente durant toute la matinée. On se demande si le volcan n’est pas en train de se réveiller. On arrive assez tôt à un refuge en Tee-shirt et on pique-nique sur une table qui fait face au Mýrdalsjökull. On distingue le passage le moins enneigé que l’on empruntera le lendemain.

Quelques temps après avoir redémarré, on entend un vrombissement. Il provient d’une rivière aux eaux tumultueuses. Ceux sont les eaux de fonte du glacier qui charrient dans un bruit de tonnerre de gros rochers. On traverse sur un petit pont et commence à remonter jusqu’à marcher sur d’épaisses croûtes de lave qui forment des orgues basaltiques en s’effondrant. Sur ce sol acide poussent de petits bouleaux et de la bruyère. Cela change de l’odeur d’œuf du matin.

On se repose un peu au soleil avant de repartir franchir quelques dunes qui nous amènent à une nouvelle rivière à traverser. Juste après on traverse un paysage enchanteur avec des arbres et beaucoup de plantes. C’est la première fois qu’on voit des arbres depuis notre départ de Mývatn. On arrive finalement sous le soleil au refuge de Þórsmörk pour y passer la nuit. On s’attend demain à une rude journée puisqu’il faudra franchir le glacier qui s’élève devant nous, juste après un gué. On espère qu’il fera beau pour qu’on puisse voir la mer et profiter de cette dernière journée de marche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.