Jour 19 – De Þórsmörk à Skógar

13 août 2009 – Camping de Skógar

Distance : 27,6km
Déplacement moyen : 4,3 km/h (3,1km/h en global)
Dénivelé : 1074m (alt max : 1034m)
Coucher du soleil : 21h39min
Départ : 7h20 – Arrivée : 16h38

C’est notre dernier jour. On se lève tôt pour ne pas arriver trop tard à Skógar. Au moment du départ, je lis sur un panneau qu’il y a un pont plus bas pour traverser la rivière. On n’aura donc pas de gué pour commencer. Après avoir enjambé le pont et quelques bras de rivière on se met en route en longeant une montagne.

Après quelques kilomètres nous entamons l’ascension de relief qui nous sépare de Skógar. La côte est assez raide et il y a même des cordes à certains endroits. On passe sur une crête très escarpée sous un ciel nuageux mais sans pluie heureusement. Peu après on surprend un bébé courlis à 1 mètre de nous. Après cette drôle de rencontre, on continue l’ascension jusqu’à dominer, après plusieurs passages équipés de chaînes ou de cordes les 2 glaciers entre lesquels nous passons. Le paysage est magnifique et de nombreuses cascades l’agrémentent. Après avoir grimpé le plus dur, on espère voir la mer mais il nous faudra traverser un petit plateau et un morceau de glacier crevassé avant de l’apercevoir.

Nous faisons une petite pause pour midi à une hutte qui semble abandonnée. Puis nous nous remettons en route et commençons la descente qui nous mènera jusqu’à Skógar. Nous longeons la rivière Skóga dans laquelle se jettent de nombreux petits ruisseaux. Coulant au milieu de basalte, d’énormes cascades jalonnent son parcours : c’est gigantesque ! Après avoir brièvement profité du soleil, quelques gouttes de pluie se rajoutent aux embruns des cascades.

Puis le soleil réapparaît au moment où nous découvrons Skógafoss. La chute d’eau de 62 mètres fait un bruit étourdissant. Jusqu’au bout de notre voyage, l’Islande nous aura fait découvrir des merveilles.

Nous plantons la tente presque au pied de cette chute puis nous mettons en route cers le musée folklorique. On y découvre comment la vie rurale s’organisait en Islande autrefois et on apprend quelques trucs : utilisation du bois flotté à cause du manque de forêt, pas de terre cuite, utilisation des os de baleine… On y visite des maisons typiques au toit végétal et une église construite à partir des morceaux d’autres églises. Nous allons prendre ensuite un chocolat chaud avant de revenir au camping pour y passer la nuit. Nous avons encore du mal à réaliser qu’aujourd’hui s’arrête notre périple de 15 jours et que nous avons traversé l’Islande du Nord au Sud. Demain nous prenons le bus en direction de Reykjavík pour une bonne douche et une visite touristique de la ville bien méritée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *