GR20 Jour 5 – Manganu – Petra Piana

Courte étape autour de quelques lacs.

Date : 7 septembre 2011
Distance : 9.93 km
Moyennes (dépl / total): 2.6 km/h – 1.8 km/h
Dénivelé : 1237 m

Après une nuit sous les ronflements à se faire piquer par les puces, on se lève vers 6h15.

On commence à se rendre compte des inconvénients qu’il y a à dormir en refuge. Certes, on épargne le poids d’un duvet chaud, d’une tente, d’un réchaud, d’un tapis, mais il faut vivre à plusieurs, avec les odeurs de chaussettes, le partage des gamelles, les nuits côte à côte. Mais bon, il reste encore 8 étapes, alors on ne se pose pas trop de questions.

Après un petit déj, on démarre par une petite côte qui nous amène vers 2 terrasses de tourbières pour arriver sous le vent à Bocca a e Porte. De là, on domine les lacs de Capitello et de Melo qui miroitent au soleil. On les contourne longuement par la crête, puis après une petite sieste au soleil, on remonte vers Bocca Muzella. On sent la fin de cette courte étape et on fait peu de pauses.

Passés le col, on redescend petit à petit, puis peu après une arête, le refuge apparaît. Encore une descente dans les cailloux pour goûter l’herbe rase de Petra Piana. Ce soir, il n’y aura pas de repas. On se ravitaille en conséquence, sans oublier 2 « Serena ».

Du refuge, on aperçoit pour la première fois la côte est de la Corse, après avoir vu Ajaccio et le Capo di Muro le matin même, sur la côte ouest. On profite de la longue après-midi pour faire un brin de lessive et tenter de se débarrasser de ces satanées puces ! Demain, une autre courte étape nous attend, où l’on tentera de se baigner, ultime recours contre les puces !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *