GR20 Jour 11 – Usciolu – Asinau

Course de côte

Date : 13 septembre 2011
Distance : 17.5 km
Moyennes (dépl / total): 3.4 km/h – 2.5 km/h
Dénivelé : 1291 m

Le réveil est un peu difficile. On se lève dans la brume parmi les derniers et on va prendre un petit déj seuls dans la cuisine. On démarre assez tard vers 8h30 et on s’élève au dessus du refuge. Viennent ensuite une série de crêtes. On alterne brume et soleil et le paysage se découvrant de temps à autre nous offre de magnifiques spectacles. L’arête s’atténue peu à peu et se couvre de forêts. Elle vient mourir doucement en plaine.

Après avoir été attentifs toute la matinée à la recherche de la liaison vers Zicavo, on la trouve enfin et on continue donc hors GR (sur l’ancien GR en fait) dans une plaine vallonnée peuplée de ces petits buissons ras et piquants. Après une petite pause, on se remet en route les yeux rivés sur le Monte Incudine. On se rapproche d’un petit ruisseau avec une passerelle sur le Furcinchesu où pas mal de monde s’est arrêté pour une pause baignade.

On continue sans s’arrêter, mis en retard par cette grasse matinée ! On monte tout doucement les 700 m qui nous séparent du mont quand un hélicoptère nous dépasse et se pose sur la crête. Un petit malaise aura valu cette évacuation. On continue vers cette même crête où l’on s’arrête pour une pause déjeuner. Mais le ciel se couvre et la brume arrive.

On se remet alors en route avec un rythme d’enfer. A la moindre goutte nous tombant dessus, on accélère.  On gagne de l’altitude à toute allure, presque au pas de course quand soudain, le calvaire du Monte Incudine nous apparaît, signalant la fin du notre. On se repose quelques instants, sous les yeux ébahis des randonneurs nous ayant vu arriver au pas de course. On profite de l’instant avant de repartir pour attaquer la descente nous séparant du refuge.

C’est une longue et raide pente alternant sentier et dalles. On fait attention à chaque pas mais on arrive finalement au refuge où une bonne Pietra nous attend. Le ciel se découvre nous permettant de parfaire notre bronzage en dégustant de délicieux canistrelli.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *