Accueil Randonnées Contact Voyages Liens

Le Trek des 3 Cirques

De Cilaos à Marla

En résumé :

Distance : 12.5 km
Dénivelé : 1468 m
Date : 2 octobre 2010

Carte du parcours :

Télécharger la trace : trace.gpx

 

Courbe de dénivelé :

Pas à pas :

Aujourd'hui, départ du trek ! On part du gîte et on prend la route jusqu'aux thermes. On se gare sur le parking des thermes alors que c'est interdit et on court se cacher sur le chemin pour ajuster les sacs. La voiture est à l'abri, on peut se concentrer sur notre périple.

On commence par longer le bord de la falaise, c'est un peu vertigineux mais on commence à s'habituer. Quelques plaques commémoratives nous mettent en garde. Un fidèle tec-tec nous suit : un coup le mâle puis la femelle. Cet ami du randonneur sait bien qu'à l'heure du déjeuner, quelques miettes seront à glaner en échange d'une compagnie sympathique.

Ayant appris à reconnaître les plants de gingembre la veille, on remarque la quantité qui borde le début du chemin. Mais sitôt qu'on change de versant, on trouve exclusivement des mimosas et on baigne dans leur odeur jusqu'au col. Pour l'instant on descend vers la rivière de Bras Rouge. Du fond de cette ravine, on croit apercevoir le Grand Morne, un petit peu dans les nuages pour l'instant.

C'est de là que démarre la montée jusqu'au col du Taïbit. On se prépare pour près de 1100m de dénivelé. C'est très raide et on croise incessamment des gens qui font du trail. On se sent un peu dépassé. Un de ces sportifs, préparant sans doute la diagonale des fous qui aura lieu dans quelques jours, nous explique qu'il était à Hell Bourg le matin même, destination que nous rallierons dans 3 jours !

Mais on progresse petit à petit jusqu'au col du Taïbit sous une météo excellente. De là-haut la vue sur les 2 cirques est splendide. On aperçoit Cilaos que l'on quitte pour Marla, où nous dormirons le soir même. Le gros de l'étape est terminé. On en profite pour pique niquer et manger un ananas en dessert sous les mimosas.

Après s'être allongés quelques instants, on se remet en route pour atteindre Marla ¾ d'heure plus tard. On s'installe au gîte duquel la vue est merveilleuse puis on attend l'heure du repas en buvant un coca, une bière Dodo et une mangeant une plaquette de Crunch, histoire de reprendre quelques forces.

On découvre un quotidien surprenant où le confort de tous les jours n'est rendu possible que par les rotations d'hélicoptère. Ce village est en effet inaccessible autrement qu'à pied et par les airs. On croise donc des habitants de tout âge partant prendre le bus de l'autre côté du col, à près de 2h de marche !

Pendant le repas, on échange avec des gens qui ont tenté la diagonale des fous. En leur décrivant notre itinéraire de demain, ils nous mettent en garde sur la longueur du trajet. On s'inquiète un peu de tels conseils de la part de sportif à l'air expérimenté mais on décide de le tenter quand même. On ne veux pas raccourcir notre trajet, mais on décide de partir au plus tôt.